Damien Leroy : Agriculteur à Voves à la ferme dans le vent

10_Damien_LeroyDamien Leroy est la 10ème  génération de fermiers en location dans cette grande ferme à Lhopiteau, près de Voves, appartenant à la famille de Gouvion Saint-Cyr, depuis près de 200 ans.

Il a débuté l’exploitation de sa ferme avec son père en 1988, avant la reprise à son compte en 1990. Il cultive principalement des céréales sur 145 ha. En 1991, l’installation de l’irrigation lui permet de se diversifier dans la culture de la pomme de terre.

En 1997, Damien se lance dans une activité de loisirs à la ferme. Pour cela, il part se former en Vendée, au bord de mer, sur le char à voile ! Il obtient son diplôme d’état d’éducateur sportif, ce qui lui permet d’accueillir des groupes d’enfants et d’adolescents. Char à voile, cerf volant, boomerang, cerf volant de traction . . . . il se découvre une véritable passion pour la pédagogie et le scientifique, lié àl’air et au vent, des activités qu`il propose avec un associé, de fin mars à novembre. Cette activité prenant de l’ampleur, il embauche un salarié pour la ferme. ll accueille 3 à 4 classes par jour, avec l’aide de 3 à 5 saisonniers, pour les activités et la ferme pédagogique (fabrication de pain, découverte des animaux de la ferme et des cultures) et cela jusqu’en 2007, où il met fin à cette aventure, peu rémunératrice et demandant beaucoup d’énergie et de temps. Damien ressent un  » grand vide »suite à l’arrêt de l’activité d’accueil… Différentes rencontres au cours de l’année vont le conduire pour une semaine en Tunisie, puis un voyage de 12 jours avec une ONG au Mexique, au contact de paysans, et enfin 3 semaines en Inde avec une ONG travaillant dans la reforestation. A son retour, son projet prend forme. …son intérêt pour l’agriculture bio et le maraîchage se confírme. Il souhaite retrouver ce lien direct qui unit producteur et consommateur. Son salarié quitte l’exploitation pour s’installer à son compte, mais continue à travailler à la ferme. Damien décide de convertir 1,5 ha en production de légumes bio, qu’il commercialise au travers d’un groupement de producteurs « Les Paniers du Val de Loire « . En 3 ans, il passe à 6 ha, en plein champ et en serres, puis poursuit le passage en bio sur 60 ha de ses grandes cultures avec de nouvelles productions : triticales, choux, féveroles, pommes de terre. La terre de Beauce n’est pas une terre maraîchère, d’où l’adaptation nécessaire en fonction du type de légumes. En 6 ans, il a acquis un savoir-faire et la nécessité d’installer des serres s’est avérée indispensable. Il produit plus de 40 légumes et s’est constitué un réseau de producteurs pour les légumes qu’il ne cultive pas (dont Claire Génova des Jardins de Cocagne – Solibio). Aidé par deux salariés (dont 1 à mi-temps) sur son exploitation, il prépare des « paniers » de légumes pour les adhérents de l’Amap. En 2015, il arrive dans une période charnière. . . .un projet d’association est envisagé avec ses 2 salariés pour la partie maraîchage et paniers, sur 5 ha. Damien conserve les grandes cultures. Objectif 2016, que toute son exploitation soit en bio.

Sa femme a sa propre activité, en tant que pneumaphoniste (elle travaille sur le souffle et Ia voix). Leurs enfants Vivent leur vie en dehors de la ferme, excepté le dernier qui poursuit ses études.

En complément des Amap (Association pour le Maintien d ‘une Agriculture Paysanne) retrouvez Damien dans sa boutique à la ferme le samedi matin.