Yves Hurbault : Agriculteur à Courbehaye à la ferme de Moronville

19_yves_HurbaultPoint de vue d’agriculteur en raisonné :

Agriculteur depuis l978,Yves Hurbault exploite 155 hectares, essentiellement en céréales : blé tendre,blé dur et maïs, car la nature de ses sols (argilo-calcaires peu profonds) ne lui permet pas de cultiver d‘autres cultures, à cause de la présence de nombreuses pierres en surface. Il a conservé 25 hectares de jachère en mesure agro-environnementale.

Sa consommation de produits phytosanitaires est en baisse significative pour des raisons économiques, et pour des raisons environnementales, puisqu’en 2000, il a souscrit pour une durée de 5 ans un contrat territorial d‘exploitation (CTE) axé sur des mesures agro-environnementales avec réduction de l’usage des phytos. En 2008, ce contrat a été reconduit avec les mêmes objectifs, plus l‘amélioration de la qualité de l’eau.

L‘observation des cultures, les conseils et outils mis à disposition par la Chambre d’Agriculture lui ont permis de s‘engager dans une démarche respectueuse de l’environnement, en utilisant des solutions foliaires minérales (solutions mères) enrichies en oligo-éléments, qui assurent à la plante un équilibre physiologique lui permettant de mieux résister aux différents stress et agressions externes. On peut presque faire le parallèle avec l’homéopathie en médecine.

Les résidus de pesticides présents dans l’eau actuellement proviennent de molécules qui sont interdites d’utilisation depuis de nombreuses années, mais dont la durée de vie est plus longue que les produits mis sur le marché aujourd‘hui. Dans le cadre du plan Ecophyto 2018, la consommation de produits phytosanitaires ira en régressant, ce qui est plutôt encourageant. Il faut compter également sur la recherche agronomique qui permettra certainement aussi de trouver de nouvelles variétés plus résistantes aux maladies. L‘utilisation des auxiliaires de l’agriculture (prédateurs naturels) comme les coccinelles par exemple, va également peut-être se développer.

La Politique Agricole Commune (PAC) offre aux agriculteurs qui le souhaitent, sur la base du volontariat, des outils de contractualisation leur permettant de mettre en place des mesures agri-environnementales. Dans les zones protégées, des contrats Natura 2000 peuvent être également souscrits afin de préserver la richesse patrimoniale de ces sites présentant un intérêt floristique (orchidées sauvages) et faunistique (œdicnème criard) communautaire.

Développement d’une activité d’accueil chez l’habitant :

Dans le cadre du CTE (Contrat territorial d ’expIoitation), Ie 2ème volet concernait l’agricuIture et le tourisme. Avec Florence, son épouse,ils créent alors un gîte, la configuration de la maison s’y prêtait. En 2001, devant le succès rencontré,ils poursuivent avec la création de 2 chambres d’hôtes, puis c’est en 2003 une suite familiale,suivie d ‘une 2ème en 2007.

Pendant 14 ans, ils gérent cette activité intensive, riche de rencontres, passionnante mais très prenante et exigeante. La clientèle qui découvre Moronville se définit ainsi : pour le gite, des vacanciers et des professionnels qui séjournent une semaine, voire plus. Pour les chambres d ’hôtes, une clientèle d ‘étape à 50% étrangère, et locale pour les réceptions de famille ou mariage.

Avec cette activité, ils ont écrit une page de l’histoire de Moronville et ont contribué à faire découvrir « leur coin de Beauce traversé par la Conie ». En 2015, une page se tourne pour de nouvelles aventures.